G33KMANIA Series Films Figurine Pop

Un site dédié aux geeks et rien qu'aux geeks

L’avis de G33kmania sur le film Le Labyrinthe : Le remède mortel (attention spoiler)

lu pendant 5 min
Choux-oui

labyrinthe le remede mortel

Après avoir vu le troisième volet du Labyrinthe : Le Remède Mortel, G33kmania vous propose un petit retour d’expérience.

Résumé de l’histoire :
Après s’être échappés du Labyrinthe dans lequel ils étaient enfermés, les Blocards sont confrontés à l’organisation scientifique WICKED. Dans le second volet de la saga, la petite troupe se faisait trahir par Teresa et Minho se faisait capturer par WICKED.

Synopsis du troisième film :
Thomas et ses amis partent à la recherche de Minho, retenu prisonnier par WICKED. Le virus prend de plus en plus d’ampleur et le monde sombre dans le KO. Les anciens Blocards vont donc devoir faire preuve de courage pour affronter tous les dangers qui se trouveront sur leur route. Ils n’auront d’autres choix que de s’allier à des personnes auxquelles ils n’auraient jamais pensé.

Pour revoir la bande-annonce du Labyrinthe 3 c’est ICI.

Le Casting officiel :

  • Dylan O’Brien : Thomas
  • Kaya Scodelario : Teresa
  • Thomas Brodie-Sangster : Newt
  • Ki Hong Lee : Minho
  • Giancarlo Esposito : Jorge
  • Nathalie Emmanuel : Harriet
  • Jacob Lofland : Aris
  • Rosa Salazar : Brenda
  • Walton Goggins : Lawrence
  • Dexter Darden : Frypan
  • Patricia Clarkson : Ava Paige
  • Paul Lazenby : Garde
  • Katherine McNamara : Sonya
  • Jake Curran : Lieutenant de Wicked

Dans ce film, les acteurs sont convaincants et crédibles. Le personnage principal reste bel et bien Thomas, mais chacun trouve sa place et le résultat est très agréable, car on ressent une belle interaction entre les acteurs.

On ne peut que féliciter Dylan O’Brien pour sa performance d’acteur, et pour la réalisation de ses cascades (qui lui auront valu quelques belles frayeurs durant le tournage).

Les effets-spéciaux :

Le Labyrinthe : Le Remède Mortel est plutôt bien fait visuellement. La société WETA DIGITAL, également en charge des effets visuels de Hunger Games, Godzilla ou encore Le Hobbit a réalisé un travail formidable sur ce troisième volet de la saga.

L’ensemble des scènes, qu’elles soient au ralenti, rapides ou juste plus classiques sont réalistes et nous permettent de nous immerger plus facilement dans le film.

La mise en scène et le scénario :

Ce troisième volet Labyrinthe nous emporte dans un rythme effréné durant 2h20. Le film débute sur une scène d’action spectaculaire (à la Mad Max), dans laquelle Dylan O’Brien se met en action et en danger. C’est d’ailleurs, suite à cette scène, que ce dernier a fini à l’hôpital, puisqu’il s’est chargé de réaliser lui-même toutes ses cascades.

Malgré une scène d’entrée très attractive, le reste du film manque un peu de liant. On se demande pourquoi certains Blocards non immunisés contre le virus Braise ont été enfermés dans le Labyrinthe.
Comment le monde va t-il réellement finir ? En effet, le virus semble contaminer l’ensemble de la planète, cependant, les deniers survivants partent s’isoler à la fin du film. Alors qu’advient-il du monde ?

Pourquoi avoir fait mourir un personnage important du film, alors que cela n’était pas nécessaire ? Je n’ai pas lu les livres, donc je n’ai pas d’élément de comparaison, mais il aurait été bien de s’adapter un peu plus à une version cinématographique.

Le personnage campé par Walton Goggins, qui semble être mi humain/mi “zombie” donne l’impression de sortir de nul part, et on a pas vraiment d’explication à son sujet. Il n’apporte pas grand chose au film, si ce n’est un moment de pause. Il y a d’autres personnages comme Aris ou Harriet qui font une apparition mais qu’on ne voit plus après. Ce qui est bien dommage car ils auraient mérité d’être exploités.

Autre élément un peu perturbant dans cet ultime film : on a l’impression, tout comme dans Hunger Games, d’avoir affaire à une rébellion entre humains, et d’en oublier le sujet principal : “Pourquoi une société a décidé d’enfermer des jeunes dans des Labyrinthe ?” et “Comment protéger le monde d’un virus mortel ?”.

A titre personnel, j’ai particulièrement été gênée par la relation Teresa/Thomas/Brenda, qui donne l’impression d’avoir un triangle amoureux au centre du film. En effet, suite à la trahison de Teresa, on pourrait s’attendre à ce que Thomas et Brenda se rapprochent car il n’a échappé à personne qu’ils semblent attirés l’un par l’autre. Mais, malgré l’attitude de Teresa et le fait que Brenda risque sa vie à plusieurs reprises pour sauver Thomas, il reste accrocher à Teresa. Le scénario semble tourné de façon à ce que Brenda souffre alors que son personnage est de plus en plus attachant, et que celui de Teresa semble révéler une tout autre personnalité. Tout au long du film on espère donc voir Thomas se rapprocher de cette dernière, mais en vain.

La conclusion :

Ce film est à voir au moins une fois afin d’avoir plus d’information sur les péripéties de nos Blocards, et également pour le jeu des acteurs et les effets spéciaux. Vous serez peut-être un peu déçus  par l’histoire du dernier volet, mais se film reste divertissant malgré son côté très “classique” et sans surprise. La bande-son quand à elle ne marque pas vraiment le film, on en vient même à oublier son existence, car il y a déjà beaucoup d’éléments à prendre en compte entre les effets-visuels et les dialogues.

N’hésitez pas à nous faire part de votre retour sur ce film.

Note final du film : 12/20