Choux-oui

Administratrice - webrédactrice chez G33kmania
Spécialiste dans la geekerie : mangas, séries, films, events et d'achats compulsifs geeks.

Phrase du jour : Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut faire demain ?
Choux-oui

Les derniers articles par Choux-oui (tout voir)

Interview G33mania

Aujourd’hui G33kmania a décidé de mettre en avant un écrivain, S. R. Peltier. Il a accepté de répondre à nos questions et de se dévoiler un peu auprès de votre équipe de choc.

G33kmania : Bonjour Stefan, peux-tu nous parler un peu de toi et de ton parcours ?

S. R. Peltier : J’écris depuis l’âge de 10 ans, et c’est d’ailleurs à peu près à cette époque que j’ai conçu l’univers dans lequel j’évolue maintenant.
J’ai commencé à réécrire Star Wars et les comics que je lisais dans les années 70-80. Mes écritures ont évolué en même temps que mes influences, mais l’univers reste le même et le discours également.

G. : Peux-tu nous en dire un peu plus sur les livres que tu as déjà écris et ceux en cours d’écriture ?

S. R. P. : J’auto-publie une série de livres fantastiques qui s’appelle Les Chroniques d’Enghashel, qui a terme devrait avoir 9 volumes. Ces derniers seront répartis en 3 trilogies. Pour le moment, j’ai déjà publié les 2 premiers tomes de la première trilogie, et le troisième volet devrait probablement sortir fin Septembre (note de G33kmania : “Retenez bien cette date”).

Les Chroniques d’Enghashel c’est une histoire qui se passe entre deux mondes : le notre et un monde parallèle et artificiel, créé par un être humain qui a la particularité d’être immortel.
Je pars du principe que sur la Terre il y a des immortels (j’expliquerai un jour comment cela est arrivé). L’un d’entre eux se voit offrir l’opportunité de créer un monde, dans une dimension parallèle. Et bien sûr il accepte (ndG : on aurait fait la même chose), mais à une condition : ne pas être considéré comme un dieu, car pour des raisons très personnelles il n’aime pas les religions organisées; Probablement parce qu’il a été tué 7 fois par l’inquisition espagnole.
Il y a en parallèle dans le livre, une guerre de religions qui se prépare environ 1000 ans plus tard, et le récit explique en fait ce qui s’est mal passé dans le projet.

Dans Les Chroniques d’Enghashel, il y a de la magie, des symboles, des immortels, un petit peu de bagarre (mais pas trop). C’est pas de l’Héroic-Fantasy, ce serait plutôt du Mystical Fantasy.

Les 9 volumes retraceront la création du monde, la création de la nouvelle humanité, suivie par la guerre de religion.

Le premier chapitre du premier épisode des Chroniques d’Enghashel se déroule en 1484 sous l’Inquisition puis en 1855 sous le Second Empire. Il a été enregistré par Mattieu Farcy, un acteur voix professionnel, et est disponible sur le lien suivant. Je vous invite donc à l’écouter pour découvrir mon oeuvre et le travail de cet acteur voix par la même occasion.

G. : Au vu de ton univers, on voit se dessiner quelques références geeks, telles que Star Wars, le Seigneur des Anneaux, Marvel, … Peux-tu nous parler des tes inspirations profondes ?

S. R. P. : Comme j’ai pu le dire tout à l’heure, depuis que je suis tout petit, j’ai fortement été inspiré par les Comics Marvel (notamment ceux des années 70 comme Thor, les Eternels car ce sont un peu eux qui sont à l’origine de mes Immortels, Captain Marvel, Les Gardiens de la Galaxie,…), Star Wars, Star Trek, Dune, Twin Peaks, Tolkien, Isaac Asimov, Alan Moore (surtout avec Promethea), Sandman, tout ce qui est mystique/fantastique. Dans Les Chroniques d’Enghashel, on retrouve aussi une équipe de jeunes mages qui font penser un peu aux X-Men. (ndG : Retrouver toutes les influences de S. R. Peltier sur son site http://sr-peltier.com/).

G. : Tu n’es pas seulement écrivain, tu as plusieurs cordes à ton arc, puisque c’est toi qui gères tout de A à Z en ce qui concerne ta carrière d’écrivain ?

S. R. P. : En effet, c’est moi qui fais les visuels, notamment les couvertures de mes livres, à partir de montages Photoshop. Ca fait partie du processus créatif. A un moment j’étais coincé dans lécriture et quand j’ai décidé d’entamer ce cycle, j’ai commencé par les visuels en m’auto-formant à Photoshop. C’est le fait de faire les visuels qui a débloqué l’écriture. Maintenant il y a une sorte de dialogue entre ce que j’ai fait en graphisme et ce qui se passe dans l’histoire.

Je suis autodidacte sur l’écriture, la réalisation de visuels et sur la publication.

G. : Tu as un site internet, est-ce que c’est toi qui l’as fait tout seul ?

S. R. P. : Oui, en utilisant WordPress et en y adaptant mes graphismes.

G. : Comment est-ce que tu arrives à t’organiser pour écrire ? 1- Pour te motiver au quotidien et 2- Pour trouver le temps d’écrire ?

S. R. P. : Avant d’aller au travail, la première heure est à moi, c’est comme ça que je le définis. J’ai longtemps été à temps partiel pour écrire, mais que je n’ai jamais réellement été productif pendant cette période. C’est quand je suis revenu à plein temps que j’ai recommencé à écrire. Ça vient d’une lecture que j’ai faite il y a quelques années où l’auteur disait “Les écrivains n’aiment pas écrire, et ce qu’il faut c’est de la discipline”. Il disait “Je ne veux pas savoir si tu es chauffeur routier et que tu dois livrer ta cargaison à 6h du matin. Tu t’y mets à 4h du matin et tu écris pendant 2h”. Je trouvais ça un peu violent, mais aujourd’hui je me lève à 6h tous les jours en semaine et j’écris pendant 1 heure. Cela depuis maintenant 5 ans. Souvent en vacances je n’écris pas, mais je m’octrois parfois des moments le week-end pour écrire.

G. : Toutes les idées que tu as, c’est un monde qu’il y a dans ta tête et que tu essaies de coucher sur papier ? C’est des idées que tu récupères à droite à gauche ? Comment ça se passe ?

S. R. P. : C’est un monde qu’il y a dans ma tête ça c’est sûr, depuis longtemps il est en cours de formation. Je sais exactement où je vais, mais je ne sais pas trop comment j’y vais. Mes personnages principaux existent, pour certains, depuis 30 ans, et pour d’autres depuis 20, et pour d’autres depuis 3 semaines. C’est eux qui me conduisent mais c’est moi qui les dirige.

G. : Du coup sur ce site, qu’est-ce qu’on y retrouve ?

S. R. P. : On va y retrouver Les Chroniques d’Enghashel, qui sont quand même le pilier, mais également les autres choses que j’ai pu écrire avant (comme une série comique que j’ai co-écrite au début des années 2000). On peut également y voir des livres que j’ai pu écrire sur les séries TV, notamment Twin Peaks ou Friends. Mais aussi, toute une partie sur ce qui m’a inspiré dans mon œuvre. Autant dire une grosse partie de moi.

G. : Peux-tu me dire où on peut acheter tes ouvrages et surtout lesquels ?

S. R. P. : On peut acheter Les Chroniques d’Enghashel directement sur mon site, il y a un lien vers Amazon qui est la plateforme principale pour leur distribution et l’unique possibilité de les trouver en format papier, grâce à son service d’impression à la demande.

chroniques enghashel tome 1

ACHETER

chroniques enghashel tome 2

ACHETER

Mon livre sur Twin Peaks est également disponible sur Amazon, en e-book et sur Kobo, mais pas encore sur I-Tunes car c’est un peu plus compliqué. Mais ça viendra.
Pour ce qui est des Heures Joyeuses, la série comique, on peut l’avoir sur le site de l’éditeur (H&O), en passant par le lien présent sur mon site. Et c’est tout pour le moment.

G. : Comment tu te vois à court, moyen ou long terme ? Est-ce que tu envisages des séances de dédicaces et de présenter tes œuvres ? Te présenter dans des centres comme la FNAC, dans des conventions, au comic con ?

S. R. P. : Oui, me faire racheter les droits par HBO ça serait super (Rires). Pour le moment, comme je ne fais que de l’impression à la demande je ne peux pas vraiment présenter mes livres, mais je pense que d’ici la fin de l’année 2017/début 2018 j’essaierai d’avoir des impressions en nombre pour pouvoir faire ce genre d’actions.


L’équipe de G33kmania tient à remercier S.R. Peltier pour sa bonne humeur et pour le temps qu’il a bien voulu nous accorder.

Nous lui souhaitons un fort succès pour ses prochaines œuvres.